3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien

Le stress est responsable de bien des maux.

Grâce à la science, nous savons aujourd’hui que notre gestion du stress, nos émotions positives (plaisir, altruisme…) et notre relation aux autres ont une influence directe sur notre santé.

Saviez-vous que des études ont montré que certaines émotions comme la colère augmentaient le risque d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral, que les personnes ayant des émotions positives (joie, altruisme, détente, amour…) résistent beaucoup mieux à un virus de rhume que les personnes ayant des émotions négatives (anxieuses, déprimées, hostiles…) ?

Donc pour être en bonne santé, il faut vivre des émotions positives.

Comment cultiver des dispositions d’esprit positives ?

Notre environnement n’est que suggestion. Nous recevons des suggestions plusieurs fois par jour dans notre quotidien. Des suggestions sur ce que nous devrions aimer, ce que nous devrions acheter, à quoi nous devrions rêver, parfois même comment nous devrions penser… Les suggestions les plus évidentes sont bien sûr dans les publicités. Les conventions, les traditions, l’éducation sont autant de suggestions qui nous façonnent et engendrent d’autres suggestions que nous nous faisons à nous même (« je ne dois pas faire ceci… il faut que je sois comme cela … »).

Nos propres suggestions sont aussi importantes pour notre bien-être. Nous ne pouvons pas agir sur les suggestions venant de l’extérieur, mais nous pouvons agir sur nos propres suggestions. Ce sont finalement les histoires que nous nous racontons à nous même qui influencent notre fonctionnement et notre perception de ce qui nous entoure.

Je vous propose des astuces pour vous auto suggérer du positif et être zen.

I. Le sourire influence nos émotions : Souriez !

Nous savons que le rire en général, à un effet bénéfique sur notre manière de penser et de réfléchir. Notre humeur, notre état d’esprit influence notre mémoire. Si nous sommes de bonne humeur, nous mémoriserons plus facilement les situations positives. Par contre, de mauvaise humeur, nous retiendrons essentiellement ce qui est négatif et cela nous incitera à la timidité dans nos décisions.

Le sourire, même forcé,  entraine une baisse du stress à partir du moment où il englobe les muscles de la bouche et des yeux. La contraction des muscles du visage impliqué dans le sourire envoie un message positif au cerveau et provoque ainsi une émotion positive. En résumé, simuler le bonheur contribue à se sentir heureux. Recevoir ou dispenser un sourire à des effets positifs sur notre bien-être. Il améliore nos relations sociales et influence notre état d’esprit.

Plus le sourire est large, à pleine dents, plus la personne est jugée comme physiquement attirante, sociable et aimable. Le sourire le plus efficace est donc le vrai sourire, celui qui est sincère et qui se voit même dans vos yeux.

Une étude britannique en 2013 affirme que nous ne sourions en moyenne que sept fois par jour, dont une fois sans sincérité. Et vous est-ce que vous souriez souvent ?

Pensez à̀ sourire plusieurs fois dans la journée, même si vous n’avez pas vraiment de raison de le faire. Ouvrez-vous aux émotions positives. Cela deviendra automatique avec l’habitude. En plus, vous recevrez beaucoup plus de sourires en retour ce qui est très agréable et permet de se sentir bien.

II. Autorisez-vous à rêver

Prenez le temps de rêver. Vous n’imaginez pas le pouvoir du rêve, je parle du rêve au sens large et non du rêve dans le sommeil. D’ailleurs, bon nombre d’écrivains et de philosophes ont vanté l’importance du rêve :

  • Croyez en vos rêves, ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement.” Martin Luther King
  • L’imagination est plus importante que le savoir.” Albert Einstein.
  • Tout ce que vous êtes ou deviendrez est le résultat de l’utilisation de votre esprit“. Napoléon Hill
  • Il n’y a qu’une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c’est la peur d’échouer”. Paulo Coelho.

Vous ne pouvez pas avancer si vous ne rêvez pas de quelque chose de meilleur. Sans rêves, vous restez sur vos positions, vos doutes. On parle de visualisation positive, créatrice… Par exemple, les sportifs visualisent leurs performances pour réussir. 100% des personnes qui accomplissent leurs objectifs, réussissent les défis qu’ils ont relevé, parce qu’ils en ont rêvé, parce qu’ils se sont projetés dans cette réussite. Alors vous aussi, visualisez vos réussites, rêvez pour que vos rêves se réalisent.

Exercice

-Trouvez un moment de calme, isolez-vous quelques minutes. Concentrez votre attention sur votre respiration un moment, le temps de trouver le calme. Inspirez doucement en comptant 4 temps, bloquez votre respiration sur 2 temps, expirez sur 6 temps. Répétez pendant quelques minutes (3 minutes au minimum).

-Puis laissez-vous aller à rêver à ce que vous aimeriez que soit votre vie dans votre quotidien. Peut-être plus calme, plus tranquille. Si vous aimeriez avoir du temps pour faire quelque chose alors imaginez comment cela serait et toutes les conséquences positives qui en découleraient. Si vous souhaitez changer de travail, rêvez d’une activité professionnelle épanouissante, permettez-vous d’imaginer l’idéal, le meilleur… Fabriquez une autre version de votre vie ou de vous même avec tous les détails. Ainsi vous montrez à votre esprit la direction qu’il doit prendre.

-Vous pouvez aussi faire cet exercice le soir, au moment de vous coucher. Ce sera peut-être l’occasion de prolonger le rêve éveillé dans le sommeil.

III. Pratiquez l’autohypnose 10mn par jour

L’hypnose permet d’atteindre la source des émotions, la mémoire de stockage des comportements et symptômes afin de changer la manière dont nous pouvons traiter les informations. Cela permet de contrôler nos émotions, de stimuler nos activités d’apprentissage, de gérer le stress et l’anxiété et les éventuelles dépendances qui en découlent, et bien d’autre choses.

Il est très facile d’apprendre l’autohypnose, il suffit de pratiquer régulièrement. C’est un peu comme le sport, au début c’est un peu difficile mais avec l’entrainement, c’est de plus en plus facile.

Je vous guide vers un exercice simple qui à pour but de vous tourner vers l’intérieur de vous même et d’apprendre à diriger vos pensées.

Phase 1 : Etre conscient du moment présent

Le moment idéal pour faire cet exercice est le matin, pour commencer la journée.

Vous pouvez par exemple avancer votre réveil de 10 mn et profiter du calme avant que la maison ne s’éveille.

Si ce n’est pas possible, vous pouvez le faire à n’importe quel moment de la journée où vous avez quelques minutes de calme, seul. Répétez vous mentalement “j’ouvrirai les yeux dans 10 mn en me sentant en pleine forme” (c’est important pour que cela ne dure pas une demi-heure si vous n’avez pas ce temps là).

1) Asseyez-vous dans une position confortable. Choisissez un point quelque part devant vous et regardez le fixement.

2) Utilisez votre vision périphérique pour remarquer cinq choses que vous voyez autour de vous : « je vois la table devant moi, je vois l’horloge sur le mur… ». Continuez de fixer le point.

3) Puis notez cinq choses que vous entendez (maintenant ou par moment) : le souffle de votre respiration, les bruits à l’extérieur… même dans le silence il y a toujours des sons que nous ne remarquons pas forcément.

4) Au bout de  quelques minutes votre vision va se modifier, et vous aurez envie de fermer les yeux. Quand c’est le moment, laissez vos yeux se fermer et continuez mentalement.

5) Puis observez cinq choses que vous sentez comme le dossier du fauteuil sur votre dos, la sensation de vos pieds sur le sol, le tissu de vos vêtements etc…

6)Vous pouvez continuer ainsi avec quatre choses que vous voyez, que vous entendez et que vous ressentez…puis trois … jusqu’à ce que vous ressentiez une sorte de flottement de l’esprit.

7) Si vous avez des pensées parasites (ce que vous avez à faire après par exemple) revenez simplement à l’exercice sans jugement.

Phase 2 : Trouvez votre refuge

1) Avant de vous laissez-vous porter et flotter, Donnez à votre inconscient les instructions suivantes : « À mesure que je me trouve dans cet endroit je vais sentir augmenter en moi le bien-être et le confort. Mon esprit inconscient va m’apporter tout ce dont j’ai besoin pour mon bien-être, ma sérénité. Et lorsque je sortirai de cet état d’hypnose, je me sentirais complètement ressourcé, apaisé. »

2) Laissez votre esprit dériver vers un lieu entièrement positif, un lieu associé à des sensations de bien-être, à des sentiments de bonheur, de sécurité. Ce peut être un endroit que vous connaissez ou que vous aimez particulièrement (une plage, la campagne, les forêts, votre jardin…), l’endroit où vous avez passé vos vacances, ou un lieu complètement imaginé, ou même quelque chose de plus abstrait comme la sensation d’être dans les nuages ou dans du coton.
 Prenez le temps de vous laisser aller dans ce lieu agréable, apaisant.
 Tandis que vous retrouvez les détails, les images, ou bien les sons, ou encore les sensations sur la peau… permettez-vous d’accentuer tout ce qu’il y a d’agréable.

3) Puis quand vous vous sentez bien, calme et qu’il vous semble que c’est le moment, prenez une bonne respiration profonde et ouvrez les yeux, bougez les mains et le reste du corps.

Dernier conseil

Commencez par mettre en place d’abord une seule habitude de manière à ce que cela devienne automatique, ensuite passez à la suivante. Il faut plusieurs semaines pour qu’un comportement s’installe, devienne facile.

Trouvez le meilleur moment de la journée pour cela et répétez l’exercice d’autohypnose toujours au même moment afin d’y penser.

N’hésitez pas à me dire si cet article vous a plu. La rubrique commentaire est là pour ça.

Cet article participe à l’évènement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. J’apprécie ce blog, d’ailleurs mon article préféré est celui-ci.

 

About the author

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.