Comment atténuer ses émotions négatives avec l’autohypnose

Stress, colère, culpabilité … je vous donne la méthode d’autohypnose pour aller mieux

Je vois tous les jours des personnes qui laissent leurs émotions négatives s’accumuler au point que cela pollue littéralement leur esprit et leur corps. Les conséquences sont des troubles psychosomatiques (insomnie, troubles digestifs, surpoids, psoriasis, douleurs musculaires et bien d’autres…), et parfois même, des crises d’angoisse ou de la dépression. Je vous donne quelques clés pour travailler sur vos émotions négatives en autohypnose.

Méthode d’autohypnose

Apprenez d’abord à vous mettre dans un état d’hypnose. Pour cela, vous pouvez voir comment vous y prendre sur les articles suivants :

Séance d’autohypnose

4 Méthodes pour entrer en autohypnose

Exercez-vous à entrer en état d’hypnose et à trouver un lieu de sécurité avant d’aller plus loin. Le lieu agréable peut être plus ou moins difficile à trouver, plusieurs peuvent se succéder. Cela n’a pas d’importance, ne butez pas dessus. Ce qui est important c’est que vous fixiez votre imaginaire sur quelque chose qui vous fait plaisir ou qui apporte du calme, que ce lieu existe ou non, que ce soit une plage ou un kaléidoscope de couleur.

N’oubliez pas de mettre des « fusibles » avant chaque séance d’hypnose comme indiqué dans l’article précédemment. Les fusibles sont des sécurités de temps et d’émotions.

  • Le temps : Avant de commencer votre séance, regardez l’heure et déterminez la durée maximum de la séance. Si vous souhaitez que votre séance ne dure pas plus de 30 minutes, fermez les yeux et donnez-vous l’instruction suivante « A 8h30 (H+ 30mn), je compterai de 1 à 5 et au compte de 5 j’ouvrirai les yeux et sortirai d’hypnose en me sentant en pleine forme et en ayant retrouvé toutes mes perceptions habituelles ».
  • Les émotions : De la même manière, vous pouvez poser un fusible au niveau des émotions ressenties durant la séance d’auto hypnose. Demandez à votre inconscient, de ne vous faire vivre que des émotions qui vous seront bénéfiques et utiles. Ainsi, même les émotions désagréables ressentis restent bénéfiques pour vous (afin de vous en libérer). Si votre inconscient estime que ce n’est pas bénéfique, il posera ses limites.

En autohypnose, vous allez vous parler à vous même mentalement, vous donnez des directives sur ce que vous voulez, sur ce qui va se passer. Formulez en termes de bénéfices. Exemple : « à mesure que je respire les yeux fermés, je me sens de plus en plus détendu » et non « à mesure que je respire les yeux fermés, je me sens moins stressé ».

Comment savoir si vous êtes en état d’hypnose.

Si vous n’avez pas encore l’habitude, sachez qu’en état d’hypnose vous restez tout à fait conscient mais vous êtes absorbé par vos pensées au point d’en oublier le monde extérieur (un peu comme lorsque vous êtes pris dans une lecture, un film ou une musique…)

Ce que vous pouvez observer (un ou plusieurs signes) :

  • Sensation de relaxation ou détente mentale
  • Une très grande attention sur soi
  • Distorsion du temps
  • Dissociation
  • Mouvements involontaires, spasmes musculaires
  • Changement de température du corps : chaleur ou fraicheur
  • Changement de perception du corps (sensation de ne pas pouvoir bouger, de flotter ou de ne plus sentir des parties du corps, lourdeur, légereté…)
  • Tressautements des paupières
  • Augmentation de l’imaginaire

Ce qu’il faut savoir pour travailler avec son inconscient

En état d’hypnose votre inconscient (l’inconscient est tout ce qui n’est pas conscient ou volontaire) ne fait pas la différence entre le réel et ce que vous imaginez. Nous allons utiliser les possibilités de votre inconscient d’enregistrer de nouvelles expériences sous hypnose pour remplacer les anciennes.

Le langage de l’inconscient est métaphorique, symbolique. Ce sont donc les métaphores que nous allons utiliser pour produire des changements. La meilleure métaphore est celle qui vous parle, qui signifie quelque chose pour vous.

Atténuation des émotions négatives

Avant de débuter la séance, vous devez avoir identifier l’émotion, le ressenti à travailler. Les émotions négatives de base peuvent se classifier ainsi : peur, colère, tristesse, honte, culpabilité, dégout. Toutes les autres sont des sous-catégories en quelque sorte. A moins que simplement, vous vous sentiez stressé, agacé, agité etc… Si une situation précise est responsable de cela, identifiez la, si possible. Mais ce n’est pas indispensable.

La métaphore de l’eau

Je vous le disais plus haut, la métaphore la plus efficace est celle qui vous parle. Pensez à quelque chose qui vous apaise, quelque chose que vous aimez et qui vous calme en général. Pour beaucoup d’entre nous, l’eau est un élément relaxant, « nettoyant » aussi. Si vous aimez l’eau, imaginez-vous dans une cascade au milieu d’un cadre magnifique ou tout simplement sous votre douche. Vous pouvez aussi choisir d’être dans une piscine ou à la mer…

Ensuite, imaginez que cette eau vous nettoie des émotions négatives, elle vous lave de tous vos soucis, de votre stress, de votre culpabilité… Imaginez le plus précisément que possible, la sensation agréable de l’eau sur votre corps, sur votre peau, sa température, la manière dont elle s’écoule du sommet de votre crâne jusqu’à vos orteils. Suggérez-vous à vous même qu’à mesure que cette eau vous nettoie, elle nettoie aussi toutes les émotions de colère (ou de stress…). Soyez précis sur les émotions à apaiser. N’essayez pas de tout cibler en même temps mais choisissez une émotion par séance.

Puis visualisez la manière dont vous pourriez vous sentir, vos gestes, vos attitudes, votre sourire etc.… une fois débarrassé de cette émotion négative. C’est ce qu’on appelle de la visualisation positive. Créez avec votre imagination, une image, une sensation du bien-être ou du calme ou de la joie (l’émotion ressource dont vous avez besoin maintenant).

La métaphore du sac à dos

Imaginez que vous grimpez un chemin le long d’une montagne, avec un sac à dos très lourd. Ce sac à dos contient tout ce que vous portez de négatif qui entraine de la colère, ou de la culpabilité… l’émotion dont vous voulez vous libérer là maintenant. Prenez le temps d’imaginer le sentier, la végétation, le temps qu’il fait. Si vous avez du mal à visualiser, vous avez peut-être plus de facilités à ressentir la chaleur du soleil ou l’air frais sur votre visage, à moins que ce ne soit plutôt les sons ou les parfums. Soyez aussi précis que possible dans votre construction imaginaire mais n’essayez pas de tout maitriser. Donnez à votre inconscient une direction, si je puis dire, et laissez les images, les pensées venir. Vous arrivez sur un plateau où vous découvrez un puits sans fond, ou un cratère, ou simplement une poubelle. Vous jetez tous les objets du sac dans la poubelle ou au fond du cratère ou dans le puits. Puis faites en sorte que cela soir définitif.

Vous avez compris le principe sans doute ; Imaginez que ces émotions négatives sont représentées par des objets symboliques et que vous vous en libérez à travers cette métaphore. Encore une fois donnez-vous des directives à l’avance mentalement, parlez-vous à vous-même. Par exemple : « à mesure que je monte, le sac devient de plus en plus lourd… Je vais jeter tous les objets du sac dans la poubelle. Ces objets représentent toute la colère que je ressens… et lorsque tous les objets du sac seront dans la cratère/le puits je serai libéré de ce sentiment de colère… ». Que vous identifiiez des objets ou non n’as pas d’importance, c’est le ressenti de soulagement, la possibilité de lâcher qui est importante ici.

L’écran

Cette autre métaphore est plus appropriée si l’émotion ressentie est liée à une situation précise. Par exemple, vous êtes en colère contre une personne parce qu’elle a réagi ou dit quelque chose qui vous a blessé. Imaginez-vous confortablement installé dans un endroit où il y a un écran (télévision, cinéma, ordinateur…). Vous avez une télécommande dans la main.

Donnez-vous l’instruction suivante : vous allez compter de 10 à 1 et lorsque vous compterez 1, l’écran va s’allumer. Vous y verrez des images de ce qui est à l’origine de votre émotion négative du moment. A mesure que ces images défileront, vous vous libérerez des émotions négatives qui y sont liées. Lorsque le film sera terminé, vous rembobinerez en arrière. Là commencera un autre film, celui du scénario idéal de la scène à l’origine du mal-être s’il y avait une situation particulière. S’il c’était un ensemble de choses, visualisez-vous calme, joyeux… l’émotion ressource dont vous avez besoin.

Vous pouvez également vous amusez à l’aide de la télécommande, à changer les perceptions que vous avez de la scène. Modifiez la couleur (noir et blanc si c’est en couleur ou vice versa), la lumière (plus claire ou plus sombre), diminuez la taille de l’écran, accélérez le défilement vers l’avant ou vers l’arrière de manière à voir les personnages en accéléré. Vraiment, faites des essais différents. De manière générale, l’impact d’une image est différent si vous la visualisez sur un smartphone ou sur l’écran d’un cinéma. De même, une scène de crime par exemple, paraitra plus ou moins à distance émotionnellement, si vous regardez le film en noir et blanc ou en couleur. La musique est importante et plante l’ambiance. Alors utilisez cela pour atténuer vos émotions. Vous n’imaginez pas à quel point cela peut être efficace en autohypnose.

IMPORTANT

Exercez-vous d’abord sur des émotions pas très dérangeantes. Ne commencez pas par quelque chose que vous « trainez » depuis longtemps et dont la simple évocation vous met dans tous vos états. D’ailleurs, je vous conseille vivement de vous faire accompagner par un professionnel pour travailler des traumatismes anciens, des choses lourdes.

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions, de vos commentaires afin que je puisse vous guider au mieux lors des prochains articles (juste en dessous ou par mail).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.