4 Méthodes pour entrer en auto hypnose

Apprendre l’auto hypnose ?

Je vous invite à lire l’article une première fois et ensuite à vous installer confortablement dans un endroit où vous ne serez pas dérangé, afin d’expérimenter. Avant de commencer, regarder l’heure et fixez vous un temps maximum mentalement. Pour cela fermez les yeux et visualisez H+10mn ou H+20mn et donnez vous l”instruction suivante : “j’ouvrirai les yeux en me sentant en pleine forme à 9h15″ par exemple (H+15mn). Ceci est ce qu’on appelle un fusible de manière à ce que vous n’alliez pas vers le sommeil si ce n’est pas ce que vous souhaitez.

Téléchargez une séance d’hypnose et un script pour vous aider à apprendre l’autohypnose

1- Fixation d’un point

Asseyez vous confortablement et fixer votre regard sur un point vers le plafond, comme si vous vouliez regarder le sommet de votre crâne.
Lorsque notre regard est fixe, cela entraine automatiquement une modification de notre vision. C’est physiologique. Remarquez les changements de votre vision, observez comme l’image se trouble d’abord en périphérie de l’image puis le point que vous fixez change. Sentez les sensations de picotements dans les yeux. Notez ce qui se passe en vous, simplement. Au bout de quelques minutes, vous aurez envie de fermer les yeux alors laissez faire en expirant profondément. Vous pouvez vous parler à vous même intérieurement. par exemple, « Plus je fixe ce point, plus ma vision se trouble, plus je me détends ».

Les yeux fermés, prenez conscience de la position de vos pieds, des sensations des pieds sur le sol ou du contact avec l’air : « Je sens mes pieds sur le sol et je distingue le tapis à travers mes semelles… ». Puis remontez dans les jambes, les cuisses, le bassin … jusqu’au sommet du crâne. Utilisez des mots agréables, positifs. Rappelez vous que votre inconscient prend les choses au pied de la lettre donc « Je suis calme, tranquille » et non «Je suis de moins en moins tendu». Il est possible que votre inconscient manifeste quelques résistances en provoquant une démangeaison, ou toute autre sensation gênante. Si cela se produit, c’est aussi bien car cela montre qu’il se produit quelque chose de différent et c’est le but. Cela va s’estomper. Une autre variante consiste à fixer un objet devant vous, une lumière ou un objet particulier.
Testez plusieurs fois pour vous faire une idée.

2- L’induction des cinq sens

Asseyez-vous dans un endroit calme et confortable et regardez bien tout autour de vous quelques instants avant de fermer les yeux. Tout en gardant les yeux fermés, pensez à :
– cinq choses que vous pourriez visualiser dans la pièce où vous vous trouvez, par exemple « Je vois la table basse ».
puis penser à 5 sons que vous pourriez entendre : « J’entends le tic-tac de l’horloge »,
puis cinq choses que vous pourriez sentir : « Je sens le tapis sous mes pieds ou le tissus sous mes doigts… »,
Et puis recommencez avec quatre choses que vous pourriez voir, entendre et sentir et puis trois choses que vous pourriez voir entendre et sentir etc… Cet exercice permet une focalisation sur votre monde intérieur, une hyper concentration en quelque sorte.

3- Le relâchement du corps

Asseyez-vous confortablement, les pieds sur le sol, les mains sur les cuisses et fermez les yeux. Prenez conscience des sensations, du rythme de votre respiration, des sensations dans les différentes parties du corps, des lumières, des couleurs sous vos paupières closes. Et puis concentrez-vous sur les sensations dans votre visage. Prenez conscience des muscles du front et concentrez votre attention à les détendre. Vous pouvez contracter les muscles quelques secondes pour mieux les relâcher. Plissés le front par exemple, bouger les sourcils et puis laissez ces muscles se reposer. Faites de même avec les muscles de la mâchoire. Laissez les dents se desserrer, puis descendez dans les muscles du cou. Là aussi vous pouvez faire quelques mouvements pour bien sentir les muscles du cou, de la nuque se relâcher. Hausser les épaules pour mieux les laisser se relacher. Respirez profondément et détendez les muscles de la poitrine, de l’abdomen. Balayez ainsi chaque partie de votre corps de haut en bas, ou de bas en haut. Vous pouvez aussi bien commencer par bouger le bout des orteils. Débutez par une contraction des muscles pour mieux les sentir se relâcher dans chaque partie du corps. Lorsque vous aurez expérimenté cela plusieurs fois, vous n’aurez plus besoin de passer par une sollicitation des muscles pour les laisser se détendre.

Nos tensions psychologiques se ressentent bien souvent dans le corps aussi cet exercice est très utile pour permettre aux noeuds de se dénouer.

4- Le rapprochement des mains

Cette induction est ma préférée lorsque je fais de l’auto-hypnose. Asseyez-vous et placez vos mains l’une en face de l’autre, à la hauteur de vos épaules, les coudes le long du corps. Vos mains sont droites et les doigts serrés. Fermez les yeux et prenez conscience des différentes sensations dans vos mains. Remarquez les sensations de tension dans les doigts. Observez ce qui peut changer, peut-être de nouvelles sensations, des fourmillements, des picotements dans le bout des doigts. Et pensez mentalement à la détent, au calme. Et plus vous pensez à la détente, plus vos doigts ont envie de s’écarter, vos mains de se replier. Attachez-vous à remarquer ces changements et laisser faire durant un moment. Ensuite, imaginez que vos mains sont attirées l’une vers l’autre, comme si une force irrésistible les rapprochait. Vous pouvez imaginer par exemple que vos mains sont aimantées ou que vous tenez un ballon entre vos mains qui se dégonfle lentement, inexorablement.

Et curieusement, lorsque les mouvements sont inconscients ils peuvent être saccadés. Prenez le temps de laisser faire. À ce stade il est possible que vous ne perceviez pas exactement la position de vos mains, et vous pourriez être surpris lorsqu’elles entreront en contact. Jouez le jeu et n’ouvrez pas les yeux. restez dans la sensation. Donnez-vous mentalement cette consigne : « À chaque respiration, mes mains se rapprochent de plus en plus. Je me détends à mesure que le ballon se dégonfle.» ou « Je me détends à mesure que mes mains sont attirées l’une vers l’autre. Lorsque mes mains se toucheront, j’entrerai dans une transe hypnotique profonde et paisible ». Répétez vous cela plusieurs fois comme si vous vouliez vous en persuader.

En conclusion

Les inductions sont des points de départ qui vont vous aider à automatiser l’entrée en hypnose. Entrainez vous régulièrement et lorsque vous êtes dans un état différent de votre état habituel, imaginez quelque chose d’agréable, un lieu que vous aimez ou une sensation plaisante, relaxante. Ensuite, il convient d’approfondir la transe hypnotique pour travailler sur vos objectifs. Ce sera l’objet d’un prochain article. Je vous expliquerai comment aller un peu plus loin et travailler à changer vos comportements ou fonctionnements gênants. Alors entrainez vous et si vous souhaitez que je vous prévienne dés que j’aurai publié l’article suivant, donnez moi votre mail, là à droite.

Si vous avez du mal avec ces exercices, je mets à votre disposition un MP3 gratuit pour vous entrainer à l’auto hypnose. Demandez le ci-dessous.

Téléchargez une séance d’hypnose et un script pour vous aider à apprendre l’autohypnose

2 pensées sur “4 Méthodes pour entrer en auto hypnose

  • mardi à 0 h 11 min
    Permalink

    j’ai trouvé votre site tellement intéressant par rapport à beaucoup d’autres! merci aussi de votre grande générosité
    j’ai fait des séances d’hypnose à l’hôpital pour la douleur mais vu qu’on ne fait qu’un nombre limité de séances(beaucoup de patients) il me semble n’arriver qu’à une transe légère j’aimerais pouvoir l’approfondir pour des changements de comportements j’attends avec impatience votre article
    comment peut on vous contacter, où travailler vous?,,

    encore merci à vous et à tous vos partages

  • mardi à 7 h 35 min
    Permalink

    Bonjour Danielle. Tout d’abord merci pour votre commentaire. Vous avez mes coordonnées tout en bas de la page. Je consulte en libéral dans le Gard, à Générac (10km de Nîmes). Je vous conseille de télécharger les ressources d’initiation à l’autohypnose sur le lien orange juste au dessus, (https://belmontsand.systeme.io/autohypnose) ainsi vous serez tenu au courant de tous les nouveaux articles que je publie.
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.