réceptif à l'hypnose

Comment Savoir si on est Réceptif à l’Hypnose ?

Comment savoir si on est réceptif à l’hypnose ? Beaucoup me posent cette question, notamment car ils ont des pensées parasites et ont du mal à lâcher prise. Pour eux, entrer en état d’hypnose n’est pas facile. Si c’est votre cas, vous n’appréhendez peut-être pas l’hypnothérapie de la bonne manière. Dans cet article, vous saurez si tout le monde est sensible à l’hypnose. Je vous partage également mon astuce pour améliorer votre réceptivité à l’hypnose. 😉

Test de réceptivité à l’hypnose  

test de réceptivité hypnose

L’état hypnotique est une chose tout à fait naturelle et spontanée. D’ailleurs, sachez que cela vous arrive déjà plusieurs fois par jour :

  • en voiture ;
  • quand vous lisez ;
  • quand vous regardez un film, etc. 

Par exemple, quand vous êtes au volant, votre esprit peut s’évader. Vous êtes dans vos pensées, mais il y a toujours une partie de vous qui identifie et réagit aux feux rouges, aux ronds-points, etc. En bref, vous éprouvez une sorte de distorsion du temps. Vous retrouvez aussi cette sensation en état d’hypnose. 

➥ À lire aussi : Comment pratiquer l’auto-hypnose ?

Qui est plus sensible à l’hypnose ? 

L’hypnose chez l’enfant 

Sachez que les enfants sont tous hypnotisables, car ils ont l’habitude de jouer avec leur imaginaire. Mais généralement, nous perdons cela un petit peu en grandissant. Cela est dû à divers facteurs :

  • la société ;
  • l’éducation ; 
  • les soucis du quotidien, etc. 

L’hypnose chez l’adulte

Vous l’avez sûrement déjà compris : nous sommes tous réceptifs à l’hypnose. Par contre, les degrés de réceptivité à cette approche thérapeutique varient selon les patients

Voici quelques chiffres qui devraient vous intéresser : 

  • Environ 15 % de la population est très réceptive à l’hypnose : ce sont des personnes qui vont facilement aller et s’évader dans leur imaginaire. 

  • Environ 10 à 15 % de gens ont du mal à entrer en état hypnotique : ce sont des personnes qui réfléchissent sans cesse. Elles ont du mal à aller dans leur imaginaire parce qu’elles en ont perdu l’habitude. Si c’est votre cas, vous devez faire en sorte de retrouver cette capacité à jouer avec votre imaginaire (je vous en parlerai dans la suite de cet article). 

À noter : quand on parle de lâcher prise, il ne s’agit en aucun cas d’une perte de contrôle. C’est plutôt une capacité à s’évader, à orienter ses pensées vers quelque chose de plus agréable à un moment donné. 

Comment être plus réceptif à l’hypnose ? 

être plus réceptif à l'hypnose

Arrêter de se mettre la pression 

Nombreux sont ceux qui voient l’hypnose comme leur dernière chance pour :

  • perdre du poids ; 
  • se sentir plus zen ; 
  • arrêter de boire de l’alcool ;
  • stopper le tabac, etc. 

Le problème avec cette approche, c’est qu’ils se mettent énormément de pression. Cela les empêche alors de profiter pleinement de l’expérience, et donc d’en tirer tous les bénéfices. 

Pour être plus réceptif à l’hypnose, vous devez vous laisser aller. Faites comme si vous écoutiez une histoire. 

Cesser de croire que l’hypnose est magique 

Ne cherchez pas non plus à vous retrouver dans un état particulier. Souvenez-vous que nous sommes tous différents. C’est notamment pourquoi vous pouvez entrer en état d’hypnose à votre propre manière. Je vous rappelle que c’est un état tout fait naturel. L’hypnose n’a rien de magique

Bien entendu, cette approche thérapeutique est très efficace, mais l’outil le plus puissant reste votre système de pensée. L’hypnothérapie vous aide surtout à vous amener dans un imaginaire. Pour ce faire, il faut tout de même veiller à bien choisir son hypnothérapeute. Eh oui, ils ne se valent pas tous. 😉

Adopter la visualisation positive 

Pour vous aider davantage à améliorer votre réceptivité à l’hypnose, adoptez la visualisation positive dans votre vie. C’est d’ailleurs une méthode employée de manière naturelle par de nombreux sportifs ou artistes. Ils s’imaginent dans l’apprentissage et dans la réussite. 

Vous le faites peut-être aussi de temps en temps. Par exemple, vous vous imaginez avoir une promotion au travail ou encore développer de nouvelles compétences dans un domaine précis, etc. 

Les personnes anxieuses sont aussi des championnes de l’auto-hypnose, car elles anticipent souvent un futur négatif. Elles peuvent s’imaginer un événement qui ne s’est pas encore déroulé. Elles ont alors un ressenti qui est lié à quelque chose d’irréel. 

Ce qu’il faut retenir 

Je pense que vous avez compris à quel point cette approche thérapeutique est un état tout à fait naturel. Nous sommes tous réceptifs à l’hypnose, mais à des degrés différents. 

Si vous avez du mal à lâcher prise, à entrer en état hypnotique, cessez de croire que l’hypnose est magique et arrêtez de vous mettre la pression. Cela vous permettra de vous laisser aller et de profiter pleinement de l’expérience. 

Avez-vous déjà testé l’hypnose ? Souhaitez-vous vous y mettre, notamment pour résoudre une problématique dans votre vie ? Si c’est le cas, je vous encourage à venir découvrir mes différents programmes en ligne

À très vite,

Sandrine 






About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.