éviter le burn-out au travail

Burn-out au travail : comment l’éviter ? | Les bons réflexes

Vous vous sentez dépassé, stressé, fatigué par votre charge de travail au quotidien ? Dans ce cas, je vous invite à rester sur vos gardes afin d’éviter un burn-out éventuel. Et attention, même si votre métier vous passionne, vous anime, vous n’êtes pas à l’abri d’un épuisement professionnel. Le surmenage peut être d’ailleurs l’une des causes du burn-out au travail. Mais alors, comment le prévenir, quels sont les bons réflexes à adopter pour éviter ce syndrome de l’épuisement ? Je vous propose quelques conseils dans cet article. 

1 – Apprendre à reconnaître les signes avant-coureurs pour éviter le burn-out au travail

Pour éviter l’épuisement au travail, il est d’abord important de savoir reconnaître les signaux d’alerte en amont. D’ailleurs, votre entourage, vos amis, vos collègues de travail, vous ont peut-être déjà dit : « Tu as l’air très fatigué en ce moment, tout va bien ? Tu devrais ralentir un peu, tu rentres vraiment tard depuis quelque temps. »

Si vous êtes là, ce n’est pas anodin, alors avez-vous déjà entendu ce type de phrase de la part de vos proches ? Ce que je vous dis ici n’est pas toujours perçu par la personne concernée et elle peut se dire : « Non, ça va, je me mettrai en repos bientôt. Pour le moment, il est difficile de m’arrêter. »

Vous devez être honnête avec vous-même afin d’éviter le burn-out. Alors, vous sentez-vous irritable, dépassé ? Avez-vous des migraines, une boule au ventre, voire même une tendance à vous isoler du reste du monde ? Si vous ne voulez pas chuter dans un trou noir, je vous recommande vivement de reconnaître ces différents signes. 

2 – Parler avec des personnes de confiance et ne pas rester silencieux

Pour éviter le burn-out au travail, il peut aussi être intéressant d’en parler autour de soi. Bien sûr, n’en parlez pas à n’importe qui. Vous avez sûrement des amis, de la famille ou même un partenaire de vie à qui vous pouvez vous confier. Cela pourrait bien vous éviter de sombrer dans un effondrement émotionnel, physique, mais aussi psychique. 

Vous pouvez également penser à vous tourner vers un professionnel de la santé comme un psychologue ou un psychiatre, par exemple. La pire chose que vous puissiez faire est de vous isoler et de rester silencieux à ce sujet. N’ayez donc pas honte d’en parler aux personnes qui sauront vous écouter et vous donner des conseils. 

Sachez que l’hypnose est aussi un outil thérapeutique efficace pour lutter contre le stress au travail. Si vous n’avez encore jamais tenté l’expérience, vous trouverez ci-dessous une séance totalement gratuite. 

Hypnose contre l’anxiété

3 – Identifier la source d’épuisement et s’en défaire pour soigner le burn-out 

Si vous n’avez pas su écouter les signes avant-coureurs et que vous êtes dans un épuisement total (troubles physiques, cognitifs, impossibilité de sortir du lit le matin, malaises au travail, etc.), vous n’avez pas à tergiverser. Vous devez savoir dire STOP et prendre davantage de temps pour vous. Vous êtes peut-être dans cette situation à cause du travail, de votre famille ou autres. Vous seul connaissez la cause de ce burn-out. Alors, faites en sorte de vous extraire de la source d’épuisement le plus vite possible afin de vous ressourcer. 

4 – Accepter de s’arrêter pour prendre soin de sa santé

Beaucoup ne savent pas s’arrêter. Pourquoi ? Tout simplement, car c’est admettre son impuissance et cela peut aussi provoquer un sentiment de culpabilité. C’est notamment le cas quand on se compare aux autres et qu’on se dit : « Pourquoi je n’y arrive pas, alors que les autres oui ? » Eh oui, il n’est pas rare de voir des personnes s’épuiser à la tâche encore et encore, alors qu’elles savent pertinemment qu’elles ont besoin de repos. 

Pour éviter de tomber dans l’épuisement professionnel, comprenez bien qu’il est important de laisser du temps à votre corps et à votre esprit. Laissez-les donc au repos quelque temps, cela vous fera le plus grand bien. Certains auront sans doute besoin de plus de temps que d’autres, et alors ? Prenez tout le temps qu’il vous faut. Votre santé doit être votre priorité, car sans elle, vous n’irez nulle part. Comment voulez-vous atteindre vos objectifs ou même prendre soin des gens que vous aimez si vous n’avez pas l’énergie suffisante ? 

Bien sûr, si vous travaillez depuis longtemps à un rythme très soutenu, accepter l’arrêt n’est pas facile, mais vous devez vous rendre à l’évidence. Et comme je vous l’ai dit, si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour celles et ceux que vous aimez. 

Prendre du temps pour soi pour éviter de s'épuiser au travail totalement
Prendre du temps pour soi pour éviter de s’épuiser totalement

5 – Respecter le temps de repos imposé pour mieux repartir 

Une fois votre arrêt maladie en poche, reposez-vous et ne vous adonnez pas à des tâches stressantes ou épuisantes. Ainsi, vous pourrez commencer à récupérer et à prendre conscience que ce laps de temps est nécessaire. Par la suite, vous pourrez vous poser des questions essentielles du type : 

  • Est-ce qu’il est temps de reprendre mon activité ? 
  • Est-ce que ça me tient vraiment à cœur ? 
  • Si oui, dois-je faire appel à un professionnel pour m’accompagner et ainsi, ne pas rechuter ? Etc. 

6 – Trouver un meilleur équilibre de vie pour éviter l’épuisement de nouveau

Non, ces questions ne doivent pas être prises à la légère, bien au contraire. Si vous étiez constamment au travail, que vous étiez stressé en permanence et que vous aviez délaissé d’autres sphères de votre vie, il est important d’y remédier. Pour ce faire, vous devez trouver le bon équilibre entre votre vie privé et professionnelle. Par exemple, vous pouvez songer à sortir davantage avec vos amis, à faire du sport afin d’évacuer toutes les tensions, à faire attention à votre alimentation, à prendre plus de temps pour vous, etc. 

Je ne vous cache pas que vous reconstruire sera long. Il se peut que vous soyez en pleine forme un jeudi, mais que le lendemain soit plus compliqué. Allez-y donc petit à petit, ne voyez pas trop loin, ne vous engagez pas sur le long terme et apprenez à dire non si nécessaire. Et puis dès lors que vous arriverez à trouver le bon équilibre, veillez à le maintenir sur la durée et à ne pas retomber dans vos travers. 

À vos plumes : j’espère que ces conseils vous aideront à éviter le burn-out au travail. Maintenant, j’aimerais en apprendre davantage à votre sujet. Quelles sont les causes de votre stress, de votre anxiété sur votre lieu de travail ? Je me ferai un plaisir de vous donner quelques pistes (chaque situation est différente) afin que vous puissiez l’éviter au plus vite. Vous trouverez également sur mon blog de nombreuses clés pour changer votre vie et devenir plus heureux, plus épanoui. D’ailleurs, pour démarrer, vous pouvez venir découvrir 5 astuces pour mieux gérer votre stress. À tout de suite. 🙂

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.