comment s'affirmer

Comment s’affirmer ? | Voici mes solutions

Comment s’affirmer et se faire respecter ? Que ce soit dans le cadre personnel ou professionnel, apprendre à s’affirmer permet de vivre une vie plus heureuse et épanouie. Bien sûr, être soi en toute circonstance ne veut pas dire être égoïste. Le tout est de trouver le juste milieu. Dans cet article, je vous partage 3 solutions pour vous aider à vous affirmer davantage au quotidien

Qu’est-ce que le « schéma d’assujettissement » ? 

schéma d'assujettissement

Le « schéma d’assujettissement », ça vous parle ? C’est un terme employé, notamment en psychologie cognitive. Alors si vous ne savez pas ce qu’est « l’assujettissement », c’est tout simplement l’abnégation de ses besoins pour donner priorité aux besoins des autres

Chez les personnes concernées, cela peut engendrer un profond mal-être. Après tout, quand on oublie de se faire plaisir, de faire attention à soi et de se respecter, il est difficile de se sentir bien dans ses baskets. Elles ont aussi beaucoup de mal à exprimer : 

  • leurs besoins ;
  • leurs émotions ;
  • leurs frustrations, etc. 

Elles sont trop gentilles, et peuvent donc être facilement manipulables

L’origine du « schéma d’assujettissement »

D’où vient ce « schéma d’assujettissement » ? Pour vous éclairer, voici quelques pistes : 

  • Des parents dominateurs qui avaient un besoin de contrôle sur l’enfant.

  • Des parents stricts (voire sévères) qui ont appris à l’enfant à ne pas exprimer ses émotions.

  • Des parents très altruistes : l’enfant peut alors reproduire le même comportement et se plier en quatre pour répondre constamment aux besoins d’autrui. 

Le cercle vicieux du « schéma d’assujettissement »

Bien évidemment, être gentil n’est pas un défaut. Par contre, rendre sans arrêt service, alors qu’on n’en a pas forcément envie, c’est un problème. 

En effet, avec cette façon de faire, vous habituez votre entourage à être toujours disponible. Vos proches, vos amis, vos collègues de travail ou même votre famille savent très bien qu’ils peuvent compter sur votre gentillesse légendaire. 

Vous pouvez alors ressentir un sentiment d’injustice, de solitude et de frustration, car vous vous apercevez que ça va toujours dans un sens. Et c’est normal ! Vous faites toujours des efforts, alors que les autres ne bougent que très rarement le petit doigt pour vous aider. 

Et si en plus vous avez du mal à vous affirmer, que ce « schéma d’assujettissement » est trop fort, vous pouvez vous sentir écrasé par les autres

➥ À lire aussi : 7 conseils pour avoir plus de charisme

Pourquoi j’ai du mal à m’affirmer ? | 3 raisons 

pourquoi j'ai du mal à m'affirmer

Concrètement, pourquoi avez-vous du mal à vous affirmer ? Nous avons vu que cela peut notamment remonter à votre enfance. Mais surtout, vous avez maintenant des peurs qui sont ancrées en vous. Elles vous empêchent de vous exprimer et d’être pleinement vous-même. Alors quelles sont-elles et comment s’en débarrasser ? Coup de projecteur ! 

Raison N°1 – La peur de ne pas être aimé 

La peur d’être rejeté, de ne pas être aimé est universelle. Dans le règne animal, le rejet du groupe (l’isolement) signifie souvent la mort. Il en va de même en ce qui concerne nos lointains ancêtres. 

Cependant, si cette peur est exagérée, il peut y avoir plusieurs raisons : 

  • le manque d’estime de soi
  • le manque de confiance en soi ;
  • la peur d’être abandonné, etc. 

Bien entendu, prendre soin des autres peut tout à fait faire partie de vos valeurs. Si c’est le cas, c’est une très bonne chose, mais là encore, tout est une question d’équilibre. Pour vous aider à travailler sur ce point, commencez par identifier à quel moment cela vous fait vraiment plaisir

Raison N°2 – La peur du conflit 

Vous pouvez également avoir peur de vous affirmer parce que vous avez peur du conflit. Cela peut vous empêcher de dire ce que vous pensez réellement. 

Pourtant, vous aussi vous avez le droit d’exprimer

  • vos émotions ; 
  • vos ressentis ;
  • vos opinions, etc.  

Personne n’est supérieur à vous. Votre avis est aussi valable que celui des autres. En clair, vous pouvez tout à fait prendre soin des autres, mais toujours en vous respectant vous-même

Une fois de plus, identifiez les moments où vous vous interdisez d’exprimer vos émotions. Ce peut être lorsqu’on vous demande un service, mais que vous n’osez pas dire « NON ». Vous savez, si une personne vous aime réellement, elle ne vous rejettera pas si vous ne lui rendez pas service. C’est la même chose si vous conversez sur un sujet sensible, mais que votre avis diffère.

Par contre, si quelqu’un dans votre entourage vous aime parce que vous dites « OUI » à tout, c’est sans doute qu’elle ne vous apprécie pas pour qui vous êtes vraiment. Dans ce cas, il est peut-être temps de mettre un terme à cette relation. D’ailleurs, si cela vous intéresse, vous pouvez venir découvrir les signes d’une amitié toxique

Raison N°3 – La peur de ne pas être à la hauteur 

Je vous l’ai évoqué un peu plus haut : si vous ne vous affirmez pas, que vous êtes constamment gentil avec les autres, vous allez les habituer. À partir de là, vous pouvez vous mettre la pression afin d’être toujours à la hauteur. Franchement, cela peut être très lourd à porter. Sur la durée, vous pouvez avoir le sentiment d’être enfermé et de ne pas pouvoir faire autrement.

Alors quand est-ce que cela vous arrive ? Prenez le temps de repérer ces différents moments. Ensuite, allez-y progressivement en vous disant des phrases comme : 

  • « Je vais y réfléchir… » 
  • « Je me laisse quelques heures pour y penser… » 
  • « Je vais voir comment je peux faire… »

Permettez-vous aussi d’exprimer vos ressentis, vos émotions. Bien évidemment, il ne s’agit pas de s’exprimer n’importe comment. Par exemple, si vous n’êtes pas d’accord sur un point, vous pouvez tout à fait dire : 

  • « Il me semble que… »
  • « De mon côté, je pense que… »
  • « J’ai l’impression que… »
  • « Puis-je te donner mon avis ? »

Ces formulations permettent d’exprimer ses opinions sans heurter son interlocuteur.

À vos claviers : vous avez maintenant quelques clés en poche pour vous affirmer plus facilement dans votre vie. J’espère que cet article vous a permis de prendre conscience de certaines choses. Je reste persuadée que la prise de conscience est le premier pas vers le changement 😉 . Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez quelques éléments de réflexion pour apprendre à s’aimer

À très vite,

Sandrine




About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.